Pépinière septembre 2020

Mûrier 5 mois après la greffe. Préformé en Gobelet bas.
Point de greffe sur des cerisiers écussonnés.
Diospyros lotus, porte greffe du kaki. Prêt à être greffés.
Plaqueminiers hybrides (kaki x virginiana). Greffés sur D. lotus. En développement. Pousse d’automne.
Cerisier
Pommier
Morphotypes préservé sur les différentes variété de pommier greffés.
A gauche, variété à forte dominance apicale qui inhibe les bourgeons de la tige. Typique de la plupart des pommiers.
A droite dominance apicale faible, développement d’anticipés, mésotonie. Typique de la variété anglaise ‘Tydeman Late Orange’.
Mûriers greffés
Feuille large de certaines variétés de mûriers.
Quelques plaqueminiers
Quelques pommiers
kidd’s Orange red !

Haricots vert le retour !

Quelques nouvelles. Les haricots verts sont de retours au marché à la ferme. Les tomates vont bientôt atteindre le pic de production et les petits pois vont vers la fin.
Par ailleurs j’ai découvert une étrange tomate rouge dans la série de ’Kellog’s Breakfast’ (une tomate normalement orange) qui a des qualités vraiment remarquables aussi bien en goût qu’en texture de chaire (celle qu’on voit sur la photo). J’ai prélevé des graines pour en cultiver l’année prochaine.

Photo des jardins début juin 2020

Tomate ’Kellog’s Breakfast’ Variétés rouge foncé en cours de mûrissement.
Du retard sur les pomme des terres du fait du manque d’eau.
Sarrasin en guise de couvert végétale. Vu le peu de pluie en mai je suis content d’avoir misé sur cette espèce.
Jeunes porte-greffes qui seront écussonnés en aout.
Jeune greffe de Chataigner ’Sardonne’. L’excellence gustative avec ses gros fruits non cloisonnés.
Phacélie et Sarrasin. On ne voit pas encore les vignes à raisin sans pépins qui grimperont le long du grillage.
Début des petits pois.
Oignon blanc, blette, petits pois.
Mûrier ’World’s Best’. Port compact et buissonnant adapté aux petits jardins.
Zoom sur les baies du mûrier ’World’s best’.
Amélanchier.
Haricots vert grimpant, tomate, poivron, melon. Du Nord au sud pour optimiser l’accès à la lumière.
Basilic, poivron, melon
Figuier ’Campanière’.
Mûrier ’Loud Georgeous’. Sucré. Une pointe d’acidité.
Patate douce ’Murasaki’
Patate douce ’Murasaki’ et ’Orlean’
Pommier ’Kidd’s Orange Red’
Pommiers ’Kidd’s Orange Red’

Quelques infos et photos du mois d’avril 2020 avant l’ouverture du marché à la ferme.

Ce début de moi d’avril fut extrêmement chaud. Certaines cultures en ont profité, d’autres un peu moins. Il aura fallu arroser, en particulier la nouvelle pépinière et les cultures sous tunnels. Par contre les cultures sur sol non travaillé se portent à merveille.

La chaleur n’empêche pas les limaces d’attaquer fortement. En particulier dans les pépinières de plants d’arbres fruitiers. Certains insectes semblent s’attaquer aux bourgeons de greffe en particulier ceux des mûriers (Morus alba) et pruniers.

Les fèves semées en octobre 2019 et les oignons (bulbilles) semés à la volé en mars 2020 sans travail du sol.
Forêt de fève
Épinards
Les haricots à rames qui démarrent avec les tomates juste au dessus.
Cognassier en fleurs
Pommier en fleurs
Pentaglottis sempervirens est très attractive pour les abeilles.
Jeune cerisier avec ses premières fleurs.
Betterave et fenouil.

La conduite en cépée du Murier

Les Murier (Morus alba, nigra, macroura, rubra et leurs hybrides) peuvent être conduits en cépée. C’est à dire en taillant tous les ans à 1 œil. Un peu comme une vigne.

La conduite des arbres fruitiers

Je n’ai pas encore trouvé le temps de rédiger un article complet sur la conduite des principaux fruitiers de la famille des rosacées : pommier, poirier, cerisier, prunier.

En attendant je peux recommander un livre qui m’est très utile dans la conduite de mon verger : De la taille à la conduite des arbres fruitiers, ouvrage collaboratif dirigé par Jean-Marie Lespinasse et Evelyne Leterme.

Ce livre est disponible sur https://www.lerouergue.com/catalogue/de-la-taille-la-conduite-des-arbres-fruitiers

Pour aller plus loin – en particulier sur la conduite faible maintenance des pommiers – il faut lire les publications de Pierre-Eric Lauri spécialiste mondiale de la conduite du pommier. Il s’agit surtout de documents scientifiques et donc malheuresement rédigés en anglais. On peut commencer par la :  https://www.researchgate.net/publication/311634614_A_step_further_-_optimizing_the_natural_apple_tree_habit_with_the_Salsa_tree_training_concept

La conduite de la vigne.

La vigne fait partie des plantes qui nécessitent une taille à la fin de l’hiver, début du printemps.

La taille permet : 

  • une fructification de qualité
  • la prévention des maladies
  • une récolte facilité.

L’aspect ergonomique ne doit pas être négligé. Les vignes, en particulier les hybrides interspécifiques peuvent être extrêmement vigoureuses. On peut vite être dépassé par le côté envahissant.

N’étant pas spécialiste de cette espèce je me suis renseigné sur les différents modes de conduite et je suis tombé sur le travail de Marceau Bourdarias.

Je recommande d’aller voir une vidéo d’explication qu’il mets à disposition sur sa chaîne youtube :  https://www.youtube.com/watch?v=ai1ZtmEJemM

Cette approche est très bien fois simple et très respectueuse des principes physiologiques.

Pour aller plus loin :  https://marceaubourdarias.fr/

La culture de fèves pour le printemps 2020

Les fèves semées fin octobre s’en sortent bien. L’absence de travail du sol permet à nos amis les vers de terres de travailler en paix et d’éviter de ramener des graines en surface. La grelinette prend la poussière…

Patidous farcis

Je profite de cette après-midi pluvieuse pour vous proposer cette recette de patidous farcis transmise par une cliente. C’est pour le moment la meilleure recette que je connaisse avec cette petite courge.

INGRÉDIENTS : 

  • Patidous
  • Jambon blanc
  • Œufs
  • Échalote(s)
  • Crème fraiche épaisse
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

1- Découpez un chapeau retirer les graines des patidous

2- Plongez les patidous et leurs chapeaux dans l’eau bouillante salée pendant 20 minutes, jusqu’à ce que la chair soit bien tendre.

3- Préchauffez le four à 160°C

4- Émincez les échalotes et les faire revenir dans l’huile jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides.

5- Hachez le jambon et mélangez le aux échalotes et la crème fraiche. Salez, poivrez.

6- Répartissez cette garniture dans les patidous. Formez un creux au centre et cassez un œuf dans chaque patidou.

7- Enfournez pour 12 minutes. Le blanc doit être tout juste coagulé.

Vous pouvez servir ce plat avec une salade verte. Bon appétit !