Avril 2021 quelques nouvelles des jardins et bilan sur la vague (provisoire) de froid.

Les cultures ont résisté au froid mais c’est passé très juste.
On a eu de la chance sur ce coup ! 

Sinon les nouvelles sont plutôt bonne dans l’ensemble. Il y a juste un peu de retard du fait du montage du 3e tunnel. Cette année encore la date prévue pour l’ouverture du marché à la ferme se situera autour du début du mois de Mai.

Nouveau produit de cette année, rendu possible par l’installation de mon nouveau tunnel :  La pomme de terre primeur. Pour le moment ça ressemble à une réussite.

Comme dirait mon grand père, ces petites patates c’est quelque chose de concret, pas de la nourriture pour les lapins. Le sol a été amendé avec de grosses quantités de broyat de bois composté durant 1 année. Un sol idéal donc et j’espère que ça se ressentira sur le goût.

Variété :  Maiwen, Allians, Passion

Les tomates sont également sur la bonne voie.

De gauche à droite :  tomate cerises et salades, tomate ancienne et salades, petits pois, fraisiers.

L’année dernière j’avais découvert une étrange tomate rouge apparue spontanément dans une série de tomate orange. Les qualités gustatives étaient vraiment exceptionnelles et j’ai décidé d’en récolter les graines. Voici donc une série d’une vingtaine de plants pour essayer de « fixer la variété ». C’est à dire rendre homogènes ses caractéristiques lorsqu’on la multiplie. Il faudra peut-être quelques années de culture avec sélection des meilleurs spécimens pour y arriver mais à mon avis ça vaut le coup.

Développement d’une variété apparue spontanément l’année dernière à la ferme.

À part ça, tout pousse. On espère une nouvelle période de beau temps pour que ça accélère un peu.

Fraise en développement. Variété très ancienne : Vicomtesse Héricart de Thury
Démarrage de la végétation sur prunier
Fleurs de pruniers. Les étamines / pistils sont toujours la malgré le froid.
Vignes en parfait santé mais ce n’est pas passé loin. À 1 ou 2 degré en moins ça aurait pu mal se passer.
Vigne.  Jolie grappes en formations sur ’Muscat de New York’.
Greffe de pommier dans la pépinière. Pas de dégât de froid.
Greffe de poirier dans la pépinière. Ici encore pas de dégât du froid.